03.07.18

Permalien 23:41:11, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !, LONDON CITY  

Tir groupé de l'Europe contre le Brésil et l'Uruguay

Le récital de Zidane contre le Brésil en 2006. La France est la bête noire du Brésil qui est le seul pays sud-américain vainqueur final en Europe (1958). Est-il capable de vaincre à nouveau sur le sol européen, 60 ans plus tard ?

Tableau des quarts de finale:

France-Uruguay, 6 juillet 16 h
Brésil-Belgique, 20 h

Suède-Angleterre, 7 juillet 16 h
Russie-Croatie, 20 h

PS: 1/8e Belgique 3-2 Japon. Menés 0-2, les Belges ont renversé la situation pour gagner en fin de temps réglementaire. Chapeau !
Les Anglais ont battu les Colombiens aux tirs au but.
Les Suédois ont éliminé les Suisses 1-0.

On pourrait voir en 1/2:
France-Brésil
Suède-Russie

Finale France-Russie ?

J’ai toujours pris au sérieux les Russes, car ils organisent la compétition, et les Suédois car ils ont empêché l’Italie de venir en Russie.

02.07.18

Permalien 18:18:13, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !  

Un grand show de Neymar qualifie le Brésil pour le 1/4 contre le Belgique

Lundi 2 juin 2018
8e de Coupe du Monde
Brésil 2-0 Mexique
Buts: Neymar (51e), Firmino (88e)

Le Brésil a gagné grâce à Neymar.
A 80 %, on a vu le vrai Neymar et non pas le pleurnichard du PSG.
Il conserve néanmoins encore quelques roulades roublardes pour énerver l’adversaire au grand dam du sélectionneur mexicain qui l’a accusé d’être un tricheur qui donne le mauvais exemple aux jeunes.
Avec la Seleção, Neymar joue cependant sans perdre du temps dans des figures inutiles qui permettent le remplacement des adversaires.
Sous le maillot des Auriverde, il fait valoir toute son intelligence de jeu.
Sur le premier but, il a effectué un décalage dans la surface mexicaine, avec une judicieuse talonnade, et il s’est vite placé pour la conclusion. Magnifique ! Un vrai ballet tout en jaune.
Le second but ? Il a enclenché une superbe accélération pour filer vers le but adverse et marquer.
Au PSG, il devrait jouer comme ça !
Ce match très Amsud a été un sommet d’engagement.
On a vu duel sur duel.
Le Mexique a été incapable de marquer dans ses temps forts.
La remarque principale de cette Coupe du Monde ?
Les Nations qui restent jouent en équipe et non pas en sélection composée de joueurs qui ne pensent qu’à eux.

01.07.18

Permalien 12:22:51, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Une magnifique France renvoie Messi à la maison. C.Ronaldo, lui aussi, est en vacances.

La France a proposé des courses, de l’impact, des appels. Un match historique en 8e qu’il va falloir confirmer. Après le torrent de doutes chez les fans nous voyons la liesse populaire arriver. La fièvre bleue est de retour. Rester lucide devant les louanges comme face aux critiques. Il faut aller au bout du rêve.

Samedi 30 juin 2018
8e de finale Coupe du Monde
France 4-3 Argentine
Buts pour la France: Antoine Griezmann (13 pen.), Benjamin Pavard (57e), Kylian Mbappé (64e, 68e)
Buts pour l’Argentine: Ángel Di María (41e), Gabriel Iván Mercado (48e), Sergio Agüero (90e +3)

Uruguay 2-1 Portugal
Buts pour l’Uruguay: Cavani (7e, 62e)
But pour le Portugal: Pepe (55e)

1/4 de finale: France-Uruguay (6-7-2018,16 h). Sans Matuidi, suspendu. Et peut-être sans le merveilleux Cavani, blessé.

Grande nouvelle. La France n’a pas été écrasée par le poids de l’événement.
Enfin de nouvelles émotions ! Enfin des images de 2018 et non plus de 1998 !
Je redoutais la grinta argentine. On n’a vu que la rage de vaincre française.
Les Français ont magistralement éliminé les Argentins qui ont pourtant mené 2-1.
Les joueurs de Deschamps se sont sublimés. On a vu des joueurs transcendés par l’événement.
On en rêvait, ils l’ont fait !
Le premier but est venu grâce à une foudroyante action de Mbappé qui a traversé tout le train avec la force d’un TVG. Ne sachant pas comment l’arrêter, les Argentins l’ont descendu dans leur surface de réparation. Penalty indiscutable transformé par Griezmann.
Le succès français est collectif. Toutes les individualités étaient tournées vers le même objectif: l’accession aux 8es. Messi ou pas Messi. Les Français ont joué sans calcul- contrairement au premier tour.
Je ne commente que ce je vois, comme saint Thomas. Mon verbe est l’imparfait du subjectif.
Je n’avais encore jamais vu le groupe de Deschamps autant soudé.
Les Français ont affiché tous en même temps physique, mental et technique.
Les Bleus ont démontré qu’ils avaient du caractère. L’esprit des Mousquetaires était bel et bien présent. Désormais, les adversaires vont avoir énormément peur de la France qui en a sous le capot. Il faut féliciter tout le staff d’avoir su requinquer les joueurs après une saison harassante en club. On n’en dira pas autant des encadrements allemands, portugais et argentins…
Les impact-players français ont tous montré le bout de leur nez, Pogba en tête. Dommage que Matuidi soit suspendu pour le quart de finale. Tolisso devrait le remplacer. Il est plus offensif et donc moins défensif. Le mur humain Pogba-Kanté-Matuidi est envié par toute les sélections. Je suis plutôt pour aligner Pogba-Kanté-Nzonzi. Ce dernier était plus solide sur ses jambes que Tolisso.
Mbappé a été tranchant, décisif dans son explosivité. Il m’a rappelé le Jaïrzinho de 1970. Depuis Pelé en 1958 aucun jeune n’avait marqué un doublé en phase finale.
Enfant, il a posé avec C. Ronaldo. Aujourd’hui, c’est CR7 qui va vouloir poser avec lui.
A la fin du match, Mbappé a expliqué: “Si j’ai choisi de ne plus parler à la presse ce n’est pas parce que j’étais fâché mais je ne voulais pas que l’on pense que je ne mette dans la peau du porte-parole des Bleus". Devant micro ouvert, le facétieux Griezmann a hurlé: “Vive la France ! Vive la République !” Là, je dis MAGNIFIQUE !
Dans l’équipe de France, chacun peut briller à son tour. Il n’est pas impossible que Griezmann brille dans les jours à venir. Un France-Brésil se pointe à l’horizon de la 1/2 finale.
La détermination française a mis Messi sous l’éteignoir. Les Argentins ont été dominés dans tous les secteurs. Leur entraîneur a eu la stupidité d’avoir des remplaçants inutilisés meilleurs que les titulaires.
La défaite française lors de la finale de l’Euro 2016 au SDF est pour beaucoup dans la force de cette équipe qui a soif de revanche. De marquer son époque. C’est possible qu’elle y parvienne. Une France aussi conquérante peut ouvrir toutes les portes.
Les Français se sont exprimés par le biais d’une très belle attitude collective.
La Coupe du Monde ce n’est plus du football mais de l’Histoire.
Tous les grands matchs d’anthologie se déroulent en Coupe du Monde.
Les Tricolores sont en train d’écrire de belles pages. On a perçu leur force.
Il va falloir ne pas céder à l’euphorie.
On peut déjà féliciter Didier Deschamps d’avoir lancé dans le grand bain les jeunes Hernandez et Pavard à la place des titulaires au poste des latéraux. Fallait oser. D’un double handicap- deux joueurs plus ou moins blessés- il a tiré une double solution. Voilà ce qui s’appelle être sélectionneur.
En cas de défaite, Deschamps aurait été cruellement critiqué. La victoire contre l’Argentine le relance sportivement et donc médiatiquement. En 1998, Aimé Jacquet avait prévu de quitter la France en cas de catastrophe sportive.
Les Tricolores veulent marquer leur temps au fer rouge. Au fer bleu, blanc, rouge.

Destination Moscou. CNews 30-6-2018. Présentée par Julien Pasquet: France-Argentine, les Bleus, Deschamps, Messi, Mbappé, Pavard

http://www.cnews.fr/emission/2018-06-30/destination-moscou-4-du-30062018-787086

Permalien 12:22:29, Catégories: GRAND MONSIEUR  

La joie des Tricolores après leur qualification pour les 1/4 de finale

29.06.18

Permalien 08:42:43, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le festin des 8es de la Coupe du Monde 2018

60 ans après avoir remporté sa 1ere Coupe du Monde, en Suède, le Brésil est en passe de reconquérir le trophée sur le sol européen. Les Brésiliens sont les seuls sud-américains vainqueurs en Europe.

Le tableau des 8es de la Coupe du Monde 2018

France-Argentine, samedi 30 juin à 16 h

On va savoir qui est qui.
L’importance se situe au niveau de l’impact. La France a-t-elle des impact-players ?
Les fers de lance à ce niveau sont Pogba et Matuidi.
Kante sait encaisser les coups.
Giroud aussi.
Lucas Hernandez, se défend bien. Pavard n’a pas peur. On notera qu’ils sont très jeunes.
Les plus fragiles ? Tous les autres.

Uruguay-Portugall, à 20 h

Espagne-Russie, dimanche 1er juillet à 16 h
Croatie-Danemark, 20 h

Brésil-Mexique, lundi 1er juillet à 16 h
Belgique-Japon, 20 h

Suède-Suisse mardi 2 juillet à 16 h
Colombie-Angleterre, 20 h

En gras, les favoris.

Destination Moscou (3), CNews jeudi 28 juin 2018: Deschamps, Maradona…
http://www.cnews.fr/emission/2018-06-28/destination-moscou-3-du-28062018-786883

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Juillet 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software