26.03.20

Permalink 16:01:01, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mort de Michel Hidalgo (1933-2020)

La carrière de Michel Hidalgo

Palmarès:
Reims
Division 1 1955
Trophée des champions1955

Monaco
Division 1: 1961, 1963
Coupe de France: 1960, 1963
Trophée des champions1961

Sélectionneur de l’équipe de France
Euro 1984
World Cup: 4e place 1982

Parcours professionnel:
1952-1954 Le Havre
1954-1957 Stade de Reims
1957-1966 AS Monaco
1 seule sélection en équipe de France (1962)

Le trio Michel Hidalgo, Fernand Sastre (Pt de la FFF) et Michel Platini a relancé le football français international qui sommeillait depuis Batteux et Snella. On peut associer au trio Jacques Georges qui a précédé Mr Sastre à la 3 F.
Michel Hidalgo fut un bon milieu de terrain, un demi comme l’on disait.
Joueur sobre, il se fondait dans l’équipe. 100 % collectif.
Il a joué à Reims où il était très difficile d’être titulaire.
Il fut finaliste de la Ligue de Champions 1956.
A Monaco, il a mieux pu s’exprimer.
Le joueur avait une âme d’entraîneur.
En équipe de France, le sélectionneur a gagné le premier titre international de l’Histoire(Euro 1984), ouvrant la voie au futur glorieux des années 1998-2000.
Il aimait le football spectaculaire, avec Tigana, Giresse et Platini.
Platini était à la fois Piantoni et Kopa: leader technique et leader de vestiaire.
Platini avait la vision du jeu de Piantoni et de Kopa avec en plus l’aspect chef qu’avait Kopa et non pas Piantoni.
Hidalgo aurait aimé rester en poste pour la Coupe du Monde 1986 mais il céda sa place de sélectionneur à Henri Michel, “parce que je l’avais promis". Un homme de parole. C’est rare, très rare.
La mort de Raymond Kopa, en 2017, restait insurmontable tant il aimait le virtuose disparu.
Piantoni, Kopa, comme joueurs. Hidalgo, sélectionneur.
Trois hommes dans l’esprit d’Albert Batteux et Jean Snella.
Toute une époque inoubliable, ancrée au fond de notre cœur.
On leur doit tout, y compris Jacquet, Zidane et ne parlons pas de Mbappé.
Sans racines, pas d’arbre.
J’ai passé quatre heures avec Hidalgo où je l’ai passé à la torture de mes questions sans lui dire que j’étais journaliste sinon vous n’obtenez rien, d’où l’avantage de ne pas être membre attitré PAF. Cartier-Bresson ne voulait pas diffuser son portrait sinon “je ne peux travailler” disait-il.
Pourquoi avoir retiré Baratelli de la cage en 1982 ?
-Les joueurs les plus importants voulaient que je change de gardien car ils estimaient que Baratelli relâchait trop les ballons..
-Donc un sélectionneur peut abdiquer…
-Quand ils pensent tous la même chose impossible d’aller contre la majorité…
Michel Hidalgo a eu la franchise de me dire la vérité.
Un homme droit, comme aurait dit Jean Gabin.
A tel point qu’il refusa le poste de ministre des Sports, ne s’estimant pas à la hauteur.
Qui fait ça ? Personne à part lui.

23.03.20

Permalink 23:32:45, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

"Les gens qui ne sont rien" (E. Macron) sauvent la France

Emmanuel Macron, parmi les bobos grosso modo, a parlé des “gens qui ne sont rien” (sic) pour évoquer le flux d’anonymes dans les gares. Il est vrai que dans notre monde, le moindre débile d’une émission débile est une star du PAF avec plein de followers ! Dans la seconde partie de sa démonstration, il se rachète: expliquant qu’il ne faut pas oublier d’où l’on vient.

Le 23 mars 2020, il y a beaucoup de personne du corps médical atteintes par le Coronavirus.
Si les “gens qui ne sont rien” faisaient valoir leur droit de retrait, l’hécatombe redoublerait d’intensité.
Qui a vendu les masques ?
En coulisses on dit: ce n’est pas moi, c’est l’autre !
L’hydre de l’administration.
Le corps médical est sur les champs de bataille- pour reprendre le mode d’expression de Macron- mais sans arme. Comme les soldats français de 1940 qui avait le barda de 14-18.
Aujourd’hui, les “gens qui ne sont rien” sauvent la France.
Il convient de les nommer:
Les infirmiers et infirmiers. Brancardiers.
Les techniciens de surface, comme l’on dit pour une fois joliment.
Les livreurs.
Les coursiers.
Les policiers.
Les pompiers.
Les éboueurs.
Les agriculteurs.
Tous les travailleurs en grande surface.
La liste est longue.
Hier, d’aucuns frappaient les policiers, les pompiers.
Demain insulteront ils le corps médical comme ils ont frappé les policiers après les avoir applaudis lors de “Je suis Charlie” ?

22.03.20

Permalink 23:12:15, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

16 février 2020: L'Hôpital public est un trésor public

Archives de la mi février 2020: A Limoges, peu de monde dans la rue. Faut-il que les médecins “cassent du flic” pour qu’ils fassent la une, en boucle ?

Un post du 16 février 2020 suite à ma chronique sur CNews:

Mon témoignage:

Intégrale Week-end, CNews avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau, samedi 15 février 2020:
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 26e minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-15/integrale-week-end-2e-partie-du-15022020-927575

20.03.20

Permalink 10:47:45, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Covid 19. Foule dans les magasins ? Et la circulation alternée !

Mon ami Guy Béart n’était pas tendance dans les années où il fallait être de gauche parce qu’il était apprécié par Georges Pompidou, fin lettré. Au même moment, Guy Béart était un intime de Georges Brassens qui l’aimait beaucoup.

On entend ici et là que les affamés bien nourris se ruent dans les grandes surfaces.
Cela serait facile d’instaurer la circulation alternée: un jour, voitures qui se finissent par un numéro pair, le suivant par un numéro impair. Ainsi de suite.
On apprend que les masques ont été vendus par l’Etat en 2010/2011.
Pas brillant pour ceux qui gouvernaient alors, suivez mon regard…
Et pas brillant pour les autres qui ont suivi.
Hier, on faisait la sourde oreille devant les demandes du corps médical du service public.
Aujourd’hui, les malades potentiels claquent des dents.
La veille on nous dit d’aller voter.
Le lendemain: quoi! vous allez prendre l’air ! Bande d’inconscients !
L’Etat nous dit: prenez le métro, allez travailler, et puis: restez chez vous !
Tout l’ensemble est du Ionesco, Molière, Kafka et Giono.
Il suffit d’un virus pour mettre le monde à terre.
“L’homme est une statue de sable fragile au bord de la mer", a dit Michel Foucault qui savait de quoi il parlait.
Une phrase parmi d’autres: “Les mariages, baptêmes sont interdits. Seuls les enterrements sont autorisés".
Pire encore: “Faute de places, on va devoir choisir qui doit mourir…”
Au suivant! Au suivant ! chantait Jacques Brel.

18.03.20

Covid 19 ou le mensonge des politiques face à la réalité d'une épidémie

Jean Giono, né le 30 mars 1895 à Manosque et mort le 9 octobre 1970, à Manosque aussi. Il a été jeté deux fois en prison parce qu’il était pacifiste. La seconde fois, la milice littéraire l’a même accusé de collaboration, ce qui est une infâmie. Jean Giono, italien d’origine piémontaise par son père cordonnier, est l’honneur des lettres françaises. Un homme qui savait dire non quand tout le monde disait oui.

Les politiciens sont tous des communicants.
Ils mentent comme ils respirent car ils n’ont qu’un but: garder son poste avec tous les avantages.
Tous n’ont pas la même carrure.
Il y a Abraham Lincoln, Mandela et puis les autres.
De Gaulle avait le génie de la communication.
Hitler lui a inventé la communication de masse. Ce fut le premier politicien a être filmé en permanence, à choisir ses images de propagande.
Les discours du chancelier Hitler sont des numéros d’orateur, version dictateur qui tire le peuple vers le bas, au niveau de ses pires instincts.
De Gaulle c’est le contraire. Il a relevé son pays.
Aujourd’hui, nous sommes dans le bas de gamme.
Certes pas dans la négation de l’homme comme Hitler mais ce n’est pas brillant.
Qui peut se réjouir de voir tous ces voleurs d’argent public ?
Qui peut se louer de voir un président sur un scooter ?
En mars 2020, on a vu l’actuel pt français prononcer six fois le mois guerre dans un épisode de virus.
Là on mesure vraiment qu’il n’a pas connu une vraie guerre, sauf au cinéma.
On ne sait pas ce que l’on vit: est-on dans du Ionesco ?
“Le choléra c’est la nature qui règle ses comptes au crayon rouge” a écrit Giono, ce grand vivant. Avec Colette, il est l’un des rares écrivains à fêter la vie quand 99 % des écrivains passent à côté d’elle.
La population ne tombe pas comme des mouches.
Combien y a-t-il de morts chaque jour en France ?
Combien de morts en Janvier-Février 2019 et 2020 ?
Toutes les deux secondes quelqu’un meurt dans le monde.
172 800 morts par jour sur la planète.
La riposte: 380 000 naissances !
606 000 morts par an, sur le sol français. Coronavirus ou pas.
C’est chacun son tour. On vient, on part. Ils voudraient en plus connaître l’heure !
Jadis, on nous laissait mourir.
Aujourd’hui, on veut tuer la mort.
Une illusion de plus.
Les politiciens qui mentent comme ils respirent ne savent pas comment faire face à la réalité d’une épidémie. Ils s’en remettent aux médecins mais à la fin ils ont le “final cut". C’est là où les atermoiements arrivent car chassez le naturel, il revient au galop.
Face à une pandémie on ne peut pas sortir un plan com. !
Entendre une ex ministre de la santé, recyclée candidate à la marie de Paris parce qu’un membre - c’est le cas de le dire- de sa “famille” politique est un adepte des sextapes, dire qu’elle savait tout ce qui allait se passer au niveau du Coronavirus, n’arrange pas la renommée des politiques. Si elle ne doutait que les élections municipales allaient être reportées pour alors se présenter ? Ses larmes au moment de la passation de pouvoir racontaient-elles son désarroi ? A mes yeux, il s’agissait d’une émotion liée à une page qui se tourne. A la tristesse de quitter une fonction qui lui plaisait.
Le premier ministre a parlé ensuite pour dire que les Français le jour du vote étaient eux-mêmes sans crainte puisqu’ils sont allés dans les parcs prendre le soleil. Dans l’administration, il n’y a jamais de responsable. C’est fait exprès. C’est toujours la faute à l’autre, à l’invisible, à l’hydre administrative.
Souvenez-vous du sang contaminé.
Hier, il y avait trop de vaccin. Aujourd’hui, pas assez de masques.
On peut d’ores et déjà convenir que le changement de ministre de la santé en pleine crise est une grave faute politique.
Gouverner c’est prévoir. On ne peut s’inventer chef d’Etat comme on gagne Secret Story !
Le pt a parlé de guerre mais où sont les armes pour sa guerre: masques, gants, gels ?
La France sous Coronavirus nous fait entrevoir celle de 1940 et plus.
On mesure les délations d’autrefois. Les ravages du marché noir.
Les excès de zèle de certains dépositaires de l’autorité.
Une évidence: quand le Coronavirus s’éloignera, s’exprimera en France, à Paris, la liesse populaire, sur les Champs-Elysées. Comme à la Libération.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Avril 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software