13.04.18

Les 1/2 C1: Bayern-Real, Reds-Roma. Les 1/2 Europa League: OM-Salzbourg, Wenger-Griezmann.

Vendredi 13 mars 2018, 12 h
Tirage au sort des Coupes Européennes

Champions League
Real Madrid
Bayern Munich
Liverpool
Roma

Souhait de 1/2 finales de C1, le 13 avril 2018 à 11 h 30:
Roma-Real Madrid
Bayern Munich-Liverpool

Souhait de finale:
Real Madrid-Liverpool

Tirage officiel des 1/2 C1:
Bayern Munich-Real Madrid (aller 25 avril; retour 1er mai)
Liverpool-Roma (aller 24 avril; retour 2 mai)

Europa League
Marseille
Arsenal
Atletico Madrid
Salzbourg

Tirage officiel des 1/2:
Marseille-Salzbourg
Arsenal-Atletico Madrid

Souhait de 1/2 d’Europa League, le 13 avril 2018 à 11 h 30:
Salzbourg-Marseille
Atletico Madrid-Arsenal

Souhait de finale:
Marseille-Arsenal

Bayern Munich
Classement UEFA : 3
Cette saison : matches, 10; gagnés, 8
Onze type : Neuer; Kimmich, Hummels, Boateng, Alaba; Martínez, Vidal, Thiago; Ribéry, Müller, Lewandowski
Meilleur buteur : Robert Lewandowski (5)
Place actuelle au championnat : 1er
Dernière demie : 2015/16, 2-2 c. Atlético (défaite aux buts à l’extérieur)
Historique en demies : gagnés, 10; perdus, 8
Meilleur résultat : 5 fois vainqueur

Liverpool
Classement UEFA : 25
Cette saison : matches, 10; gagnés, 6
Onze type : Karius; Alexander-Arnold, Lovren, Van Dijk, Robertson; Oxlade-Chamberlain, Henderson, Milner; Mané, Firmino, Salah
Meilleurs buteurs : Roberto Firmino, Mohamed Salah (8)
Place actuelle au championnat : 3e
Dernière demie : 2007/08, défaite 4-3 c. Chelsea
Historique en demies : gagnés, 7 ; perdus, 2
Meilleur résultat : 5 fois vainqueur

Real Madrid
Classement UEFA : 1
Cette saison : matches, 10; gagnés, 7
Onze type : Navas; Carvajal, Ramos, Varane, Marcelo; Casemiro, Modrić, Kroos, Isco; Benzema, Ronaldo
Meilleur buteur : Cristiano Ronaldo (15)
Place actuelle au championnat : 4e
Dernière demie : 2016/17, gagnée 4-2 c. Atlético
Historique en demies : gagnés, 15 : perdus 13
Meilleur résultat : 12 fois vainqueur

Roma
Classement UEFA : 23
Cette saison : matches, 10 ; gagnés, 5
Onze type : Alisson Becker; Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov; Strootman, De Rossi, Nainggolan; Cengiz Ünder, Džeko, Perotti
Meilleur buteur : Edin Džeko (6)
Place actuelle au championnat : 4e
Dernière demie : 1983/84 ; gagnée 3-2 c. Dundee United
Historique en demies : gagné 1, perdu 0
Meilleur résultat : demi-finales (1983/84)

La finale de la C1 2018 a lieu le 26 mai 2018:
Bayern ou Real- Liverpool ou Roma

Permalien 09:25:03, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BECKENBAUEREMENT  

L'OM fait vibrer la France à la place du PSG

Jeudi 12 avril 2018
1/4 retour de l’Europa League

Marseille 5-2 Leipzig
Buts pour les visiteurs: Bruma (2e), Augustin (55e)
Buts pour l’OM: Ilsanker (6e csc), Bouna Sarr (9e), Thauvin (38e), Payet (60e), Sakai (90e + 4)

Il ne s’agit que de l’Europe League mais Marseille fait du bien à la France.
Le plus grand club fran?ais c’est l’OM. Pourquoi ?
Qui d’autres à une C1 dans sa vitrine ?
Donc pas de débat. Point.
L’Europe League est moins grandiose que la C1 mais si l’on regarde les équipes qualifiées en 1/2 (
Marseille, Arsenal, Atletico Madrid et Salzbourg) ce n’est pas mal du tout.
Wenger (Gunners) et Griezmann (A. Madrid) sont prêts à croiser le fer avec la Bonne Mère.
Marseille a fait ce que le PSG ne sait pas faire en Europe: jouer avec la Grinta.
Payet est sorti du bois. Enfin !
Ils ont tous joués soudés.
Le club le plus populaire de France ce n’est pas Paris, encore moins l’OL et les “Verts".
C’est bel et bien Marseille.

PS: 20 h Foot, Cnews (12-4-2018): Real Madrid-Juventus Turin, Buffon, Ronaldo, Zidane…
http://www.cnews.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-12042018-187722

12.04.18

Permalien 00:02:10, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Real Madrid en 1/2 aux forceps devant la Juve !

Mercredi 11 avril 2018
1/4 retour de C1
Real Madrid 1-3 Juventus Turin
But pour le Real: C. Ronaldo (90e + 7 pen.)
Buts pour la Juve: Mandžukić (2e, 37e), Matuidi (60e)

La Juve a rendu la monnaie de sa pièce au Real en venant gagner 0-3 à Madrid.
Cependant en fin de match, Zidane a fait le changement qu’il fallait et le Real a mis le turbo pour enclencher une sérié d’attaques qui ont semé la panique.
Le penalty accordé au Real est juste. Il faut noter encore la tête incroyable de C. Ronaldo qui est donc devenue une passe décisive. Son penalty fut aussi admirable.
Buffon nous a fait une Zidane 2006 et a été expulsé. Rouge parce qu’il a vu rouge, pestant contre l’excellent arbitre anglais.
Le Real a évité les prolongations. Chapeau !
Des matchs comme celui-ci ne devrait pas avoir de vainqueur, ni de vaincu.
Ce fut beau ! La C1 est une compétition phénoménale. On reste K.O. Comme si on voyait une finale Nadal-Federer à chaque action. Du football haut niveau, avec des duels intenses.
Du très grand football. Cela vaut le coup d’attendre un an.
Merci messieurs !
La Juve quitte la C1, la tête haute.
Le Real a fait son match, pas un match bâclé comme celui du Barça à Rome (3-0).

PS/ Sont qualifiés pour les 1/2: Real Madrid, Bayern Munich, Liverpool et Rome. On n’entre pas dans le dernier carré comme dans un moulin.

10.04.18

La Roma élimine Barcelone et Messi !

Mardi 10 avril 2018
1/4 de C1 retour
Roma 3-0 Barcelone
Buts pour la Roma: Edin Džeko (6e), Daniele De Rossi (58e pen.), Kostas Manolas (82e)

FAN-TAS-TI-QUE ! FA-BU-LEUX !
Alors que le Barça avait gagné 4-1 au match aller, les Catalans sont tombés à Rome !
Comme quoi le but à l’extérieur est capital.
4-4 sur les deux matchs mais avec le but marqué en Espagne, les Italiens sont en 1/2.
Messi a été invisible.
D’aucuns vont dire qu’il manquait Neymar à Barcelone.
A Paris aussi il a manqué !
Neymar le joueur qui manque. Le Ballon d’or du manque.
A la vérité, le Barça s’est vu trop beau. Ils ont joué avec le cigare.
Dans l’autre match, Liverpool a gagné à Man City 1-2.
Chapeau aux Reds de Klopp.
Et bravo à E. Di Francesco, l’entraîneur de la Roma.
Daniele de Rossi aura 35 ans en juillet 2018. Admirable joueur arrivé à la Roma en 2000 pour ne jamais en repartir.
De Rossi a joué 584 matchs avec la Roma.
On salue le champion. Un vrai.
La C1 est une compétition très difficile à gagner: Guardiola ? A la maison ! Messi ? A la maison ! Ne parlons pas du PSG, d’Arsenal.
Triste soir pour Iniesta et Messi qui viennent de jouer leur 100e match en C1.
Beau soir pour Liverpool et Rome.

09.04.18

Permalien 08:33:45, Catégories: LITS ET RATURES  

Il était une fois Porfirio Rubirosa par Cédric Meletta (Séguier)

La couverture précise «Tombeau pour Rubirosa, un roman », en guise de titre. C’est mieux que «Tombeau pour Rubirosa. Roman » car Porfirio Rubirosa (1909-1965) a mis tout son talent dans sa vie et non pas le contraire. Au lieu d’être comédien, il jouait dans sa vie. Et il jouait donc sa vie comme on joue à la roulette russe. Tout ce qu’il faisait interroge : le faisait-il vraiment ou s’amusait-il à le faire ?
On ne sait jamais si c’est James Bond ou Monsieur Bean. Play boy, à coup sûr. Il tombait les filles sur un rythme frénétique, quand il leur disait asseyez-vous, elles se couchaient. La liste est longue, jusqu’à Danielle Darrieux, époque Vichy. Pas la nappe avec les carreaux dont on fait des robes mais Pétain ! On l’imagine dans cette époque taillée pour lui, sorte de réplique du père de Modiano.
Le livre de Cédric Meletta remonte le fleuve de cet agent secret d’opérette de Saint-Domingue qui n’est pas une publicité pour le féminisme. Il attirait les femmes comme une pin-up aspire le regard des machos.
Cédric Meletta fait une œuvre biographique sur des pestiférés qui en disent long sur le genre humain. Auparavant, il avait radioscopé Jean Luchaire, spécimen de collabo qui va bien sans le paysage de Porfirio Rubirosa. Quand on s’appelle Porfirio Rubirosa on ne peut pas être Monsieur tout le monde.
Pour tourner sa vie, il faudrait un nouveau Joseph Cotten, dans le rôle titre. Précision : Rubirosa a trouvé la mort en Ferrari, au bois de Boulogne contre un arbre. Sa sortie est à la hauteur de son berceau. Une existence à la légèreté d’une bulle de champagne. Cedric Meletta a su la voir du début à la fin. Son livre est une sorte de Paris Match sur presque 500 pages. Paris Match époque Noir et Blanc. Celle où il y avait de grandes plumes: Cau et Blondin. Pas des plumes de paon !
On attend ses prochaines biographies : Gunter Sachs, Bob Zagury, Théo Sharapo, Olivier Despax, Aimos, José Luis de la Vilallonga ou Curt Jurgens ? De lui, on aura plus Plastic Bertrand que Brel.

-Tombeau pour Rubirosa, Cédric Meletta. Avec de nombreuses illustrations. Séguier, 464 p. , 22 €

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Avril 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software