24.06.17

Permalien 23:23:44, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Pendant que les touristes du football français sont à la plage, Le vrai professionnel Ronaldo fait tout pour gagner la Coupe des Confédérations. Portugal 4-0 Nouvelle Zélande

Les diffuseurs français sont tellement “hors sol", égarés dans la concurrence, que plus personne ne peut voir les matchs à la télévision !

Samedi 24 juin 2017
Coupe des Confédérations
Portugal 4-0 Nouvelle Zélande
Buts: Ronaldo ( 33e pen), Bernardo Silva (38e), Andre Silva (81e), Nani (90e)

Nouvelle Zélande (5-3-2): Marinovic; Boxall, Ingham, Doyle, Smith, Durante; McGlinchey (Tuiloma 37e), Thomas; Lewis (Barbarouses 65e), Wood, Rojas

Portugal (4-4-2): Patricio; Alves, Pepe, Nelsinho, Eliseu; Joao Moutinho, Bernardo Silva (Pizzi 46e), Pereira, Quaresma (Martins 83e); Ronaldo (Nani 67e), Andre Silva

On a l’impression que sur la planète football il ne reste plus que lui.
Où sont ceux qui lui contestent sa cesse sa position de n°1 ?
A part Messi, aucun joueur n’a félicité CR7: “Si Cristiano est si fort c’est qu’il travaille pour ça. Il mérite tout ce qu’il lui arrive". En France, cela leur écorcherait la bouche de dire: “Bravo !”
A 2-0, dont un but de lui, le premier, le plus important, oui après 2-0, Ronaldo est sorti.
Le futur Ballon d’or 2017 n’est pas rassasié: il joue pour la gagne.
On nous a dit que le valeureux Kanté était carbonisé - j’en doute- mais CR7 lui joue toujours à toute blinde en plus.
CR7 est un vrai professionnel. Il ne jette aucun match.
Où sont les précieuses ridicules françaises ? Elles font des photos pour twitter.
Ronaldo, lui, joue.
D’aucuns contestent encore son football. Le ridicule ne tue plus depuis longtemps.
Ronaldo joue pour l’Histoire, et elle le lui rend bien.
Le Portugal peut aussi compter sur l’as Bernardo Silva.
La France n’a pas de Ronaldo et pas de Bernardo Silva.
Ronaldo est un vrai leader comme Platini jadis en Bleu.
On sent que Ronaldo aime jouer pour son pays.
Les gens parlent à sa place. On dit tout de lui mais il ne parle pas.
Les plumitifs se lâchent à son propos car il ne leur accordera jamais d’interview.
Tous les supportes de Man United sont toujours restés attentifs à lui. Plus qu’a 85 % de l’effectif du MU actuel.
Ronaldo s’est bien remis de sa blessure, plus grave qu’on n’a dit, provoquée par Payet qui a blessé le champion des champions en finale de l’Euro 2016, juste avant de céder sa place.
L’unique quotidien de sports français tacle Ronaldo parce qu’il a menacé de quitter le Real Madrid tandis que dans la même situation Messi n’a jamais voulu partir de Barcelone. “Aurait voulu partir” serait plus exacte car on n’en sait rien. La presse parle tout les jours à la place du principal intéressé. CR7 n’est pas François Pays-Bas, il ne passe pas son temps avec les journaleux. Quand on n’a plus d’argument on dit n’importe quoi. Il faut dire que le journal a taillé Marcelo Bielsa parce qu’il avait des papiers à régler suite… à la mort de sa mère. “El Loco” n’est pas celui que l’on dit. Rien de surprenant notre pays n’est pas un pays qui considère le sport comme un domaine équivalent aux autres. Un laquais de l’Elysée a annoncé au micro “Ministre des Transports” au lieu des Sports lors de l’annonce du gouvernement II du maire du Havre. Le speaker était totalement stressé. Un enfant de 7 ans aurait mieux lu.

Permalien 07:41:00, Catégories: LITS ET RATURES  

Les années 1970 par Norberg, Durand, Fabiani...

Cat Stevens, vous vous souvenez ? Immense talent, texte, voix, physique.


Non ce n’était pas mieux avant. Johan Norberg nous le prouve avec ses 10 bonnes raison d’avoir confiance en l’avenir. Hitler, Staline et Mao, plus quelques autres fous totalitaires, qui riment avec sanguinaires, ont le sang de 120 millions de personnes sur les bras. Hier, contrairement aux apparences qui ont souvent hélas ! la formes d’attentats, ce n’était pas mieux, bien au contraire ! La Seconde Guerre mondiale a fait 55 millions de morts.
Une idée du quotidien: en 1900, les chevaux laissaient derrière eux 1 000 tonnes de crottin par jour dans les rues de New York et 200 000 litres. Beurk !
On parle souvent du Roi Soleil mais on pourrait dire aussi le Roi Poubelle. En effet, Louis XIV ne se lavait pas. Aujourd’hui, il y a des salles de bains chez les plus démunis. Louis XIV puait tellement qu’il ouvrait les fenêtres quand il avait rendez-vous pour qu’on ne sente pas qu’il dégageait l’odeur d’excrément d’autant plus qu’il avait des problèmes à son anus, la fameuse fistule royale. Un médecin le docteur Charles-François Félix – mon grand-père maternel chirurgien avait pour prénoms François et Félix…- opéra le roi, le 18 novembre 1686, sans anesthésie bien sûr. Vous imaginez la scène… Le roi eut droit à une saignée en plus. On fit des pansements journaliers tamponnés au … vin de Bourgogne ! Le docteur Félix lui octroyait des vertus extraordinaires. Grosso modo, Louis XIV se porta mieux. Un exploit du médecin ! Un médecin qui reçut 150 000 livres pour des dons dont la terre de Moulineaux à Tassy. Tout le livre du chirurgien Jean-Noël Fabiani (30 histoires insolites qui ont fait la médecine) est une mine sur la médecine. A ne pas manquer. Le XXe siècle n’avait pas que des qualités mais si l’on vit entre hommes de bonne compagnie l’air y est plus responsable qu’en l’an 2000.
Jean-Marie Durand, quant à lui, s’est attaqué à 1977, année électrique. Celle-ci on est un paquet à l’avoir vécue. Sur la couverture on reconnaît Rocheteau, Souchon, Barthes (l’écrivain pas le tennisman), Bowie… On était dans les années punk, No future ! 1977, les années VGE, l’inauguration du Centre Pompidou auquel j’ai assisté sans carton d’invitation – à l’époque c’était encore possible, il suffisait de passer er d’entrer- le suicide collectif de la bande à Baader- oh ! on les a sans doute un peu poussés- la mort de Charlot et du cocréateur d’Astérix (René Gosciny) qui repose à Nice. Les adieux de Poulidor. Il n’y avait pas le Sida et on pouvait boire un coup et écouter de la musique sans risquer de se faire tuer. En 1977, je me disais : plus tard, ILS seront nostalgiques de 1977. On y est.
Pour se replonger dans les «années livres » il est recommandé de se procurer l’atlas du duo Benoist Simmat et Aurélie Boissière qui ont confectionné un ouvrage avec de l’infographie dans des domaines aussi variés que la société, le sport, l’écologie, l’économie, la santé, la chanson, la télévision tout est passé au rayon X de leur recherche au peigne fin. On revoit les pattes d’éph., la presse écrite qui se vendait, les accidents de la route (trop nombreux)… La France de VGE était respirable. Les Français l’ont mis dehors pour une poignée de diamants dérisoires, du toc de Bokassa ! Une peccadille par rapport aux dépenses du pouvoir mitterrandolâtre qui a suivi. Dave a fait la préface. Maxime Le Forestier aurait tout aussi bien fait l’affaire, ou Julien Clerc. Notre jeunesse est derrière nous. Beaucoup de mes amis de l’époque sont déjà morts, fatigués de vivre. Chaque jour est neuf. Et non pas veuf.

-Non ce n’était pas mieux avant, de Johan Norberg. Traduit de l’anglais par Laurent Bury. Préface de Mathieu Laine. Plon, 270 p., 17,90 €
-1977, année électrique, Jean-Marie Durand, Robert Laffont, 281 p., 18,50 €
-Atlas de la France des années 1970. Nos années libres. Préface de Dave. Benoist Simmat, Aurélie Boissière. Autrement, 130 p., 19,90 €
-30 histoires insolites qui ont fait la médecine, Jean-Noël Fabiani, Plon, 432 p, , 22, 50 €

22.06.17

Permalien 08:37:43, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'indestructible Ronaldo fait gagner le Portugal contre la Russie

Contre les Russes, CR7 a marqué un imparable but de la tête à bout portant. CR7 rend intéressant une compétition dont tout le monde se moque habituellement. Il est capable de gagner ce trophée. Ce compétiteur né fait tout pour ne pas quitter le clan très fermé des dix meilleurs joueurs de l’Histoire.

Mercredi 21 juin 2017
Coupe des Confédérations
Portugal 1-0 Russie
But pour le Portugal: Ronaldo (8e)

Il court, il court le Ronaldo.
Le Ronaldo du bois, mesdames,
Il court, il court, le Ronaldo,
Le Ronaldo furet du bois joli.

Il est passé par ici,
Il repassera par là.

(Refrain)
Il court, il court le Ronaldo.
Le Ronaldo du bois, mesdames,
Il court, il court, le Ronaldo,
Le Ronaldo furet du bois joli.

Ils sont où Messi, Neymar et Griezmann ?
A la plage.
CR7 lui est sur le terrain.
En France, on l’annonce au PSG. C’est uniquement pour vendre de la paperasse.
Jamais Ronaldo ne viendra à Paris, même pour 5 millions par mois, même pour 10 millions par mois.
Si Paris le veut, Paris doit verser 1 milliard d’Euros au Real Madrid.
A 31 ans, CR7 est intransférable. Son rêve était de jouer au Real, il y est.
Paris sur la carte du football c’est rien du tout. Ce n’est pas un club à C1. Tous les grands clubs ont au moins une C1.
Ronaldo gagne beaucoup plus d’argent avec la pub qu’avec le football.
N’empêche, il joue, joue, joue.
Il joue et gagne parce qu’il marque.
Il paiera ce que ses hommes d’affaires ont cru bon lui éviter de payer.
Ronaldo n’est pas comptable.

21.06.17

Permalien 08:38:17, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

C.Ronaldo et Mbappé au PSG ? Même pas en rêve

Mercredi 21 juin 2017
Sur TMC à 17 h
Coupe des Confédérations
Portugal - Russie
Comme les championnats sont finis, les médias ont besoin de trouver des astuces.
Hier, Maradona devait jouer à Marseille.
Aujourd’hui, C. Ronaldo va venir à Paris, avec en plus Mbappé.
Tout ça est d’un comique !
Venir à Paris pour Ronaldo cela serait une régression terrible.
Zidane sait que sans CR7 il ne gagnerait rien.
Après le Real Madrid cela sera la Chine ou la retraite.
Quant à Mbappé, il doit rester encore à Monaco.
Ensuite, d’ici peu, il peut signer où il veut quand il veut.
Mbappé ce n’est pas un marchand de rasoirs qui se prend pour un autre.
L’entraîneur du PSG se gargarise des dribbles du Monégasques alors qu’il a écarté ceux de Ben Arfa. Va-t-il aussi dire à Mbappé: “Ici c’est Paris, pas Monaco !” comme il a abaissé Nice à propos de Ben Arfa ?
C. Ronaldo et Mbappé font gagner leur club, eux.
Qu’attendent les sponsors pour mettre Mbappé dans les pubs ?
On peut s’identifier à un gagnant, pas à un loser.
Dans le pays anti Anquetil on n’aime que les Poulidor.
On a les champions que l’on mérite.
C. Ronaldo c’est la constance 365 jours sur 365 depuis 10 ans.
Ce n’est pas une tuile fiscale - proportionnelle à sa fortune- qui va le déstabiliser.
C’est son comptable qui n’est pas très futé, pas lui.
CR7 est un travailleur, pas une danseuse.
A l’OM, il y a un joueur qui touche 500 000 euros par mois pour pas grand chose. Un figurant qui peut dire merci à l’équipe de France de le sélectionner encore. Cela lui permet de demander toujours plus pour toujours moins sur le terrain.

Permalien 06:38:38, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

La dépouille du virtuose Garrincha a disparu

L’une des filles du double champion du monde (1958 et 1962) a confié que le cercueil de son père avait disparu du cimetière.
Depuis cinq ans, vient-elle de confier, parce qu’il a fallu faire de la place dans la tombe.
Elle ne fut pas mise au courant sur le moment.
Où est la dépouille de son père ?
Même mort, le plus grand dribbleur de l’Histoire reste insaisissable.
“L’ailier est un enfant perdu". J’aurais aimé inventer cette formule d’une grande justesse.
Cette trouvaille revient à Montherlant. L’écrivain joua longtemps gardien de but.
Garrincha a été le principal artisan de la victoire du Brésil en Coupe du Monde 1962 car Pelé blessé a vite été indisponible.
Garrincha. Inoubliable.
Des escrocs avaient volé le cercueil de Charlie Chaplin pour le monnayer contre une rançon.
Concernant, Garrincha, on ne sait rien.
Volatilisé comme lorsqu’il dribblait.
A-t-on jeté ses restes tels les reliefs d’un repas ?
Il est possible que je sois le vrai tombeau de Garrincha.

:: Page suivante >>

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software